Les principes et les habitudes pour réussir
Principe

Les principes et les habitudes pour réussir

Les bons principes et les bonnes habitudes des gens efficaces

Salut, aujourd’hui je vais vous parler du 2ème principe du livre “les 7 habitudes de ceux qui réalisent tout ce qu’ils entreprennent” de Stephen Covey.

 

Le 2ème principe du livre est « commence avec la fin en tête ».

 

Pour donner le ton à ce chapitre, Stephen Covey nous demande tout de suite de faire un exercice de visualisation.

Il nous demande d’imaginer qu’on vient d’arriver à l’enterrement de quelqu’un de proche.

Imagine que tu viens de te garer. Tu commences à te diriger vers le lieu de l’enterrement. Tu vois des visages que tu reconnais, des gens de ta famille, tes amis, tes proches…

Tu t’approches de la personne décédée et là tu te rends compte que c’est toi. Tu es à ton propre enterrement. Tu regardes le programme de la cérémonie, tu vois que 4 personnes de ton entourage vont se lever pour dire quelques mots sur toi, sur votre relation et sur le souvenir qui garde de toi.

La première personne est quelqu’un de ta famille, une sœur, un frère, un cousin ou un neveu. La 2ème personne est un ami. La 3ème personne est un collègue de travail. Et la 4ème personne est quelqu’un que tu as connu dans l’association où tu étais volontaire.

Qu’est-ce que tu penses que ces personnes diront sur toi ?

Quel genre de mari ou de femme tu as été ? Quel genre de fils ou de fille tu as été ? Quel genre de frère ou de sœur tu as été ? Quel genre de collègue tu as été ? Quelle contribution tu as laissé derrière toi ? Comment tu as impacté la vie de ces personnes-là ?

 

Si tu n’as jamais fait cet exercice dans le passé, je te suggère de s’arrêter ici et de te poser ces questions avant de continuer la lecture de l’article.

Ce que Stephen Covey essaye d’accomplir ici c’est de nous faire réfléchir à la direction qu’on veut donner à notre vie, à la personne qu’on veut devenir et aux choses qu’on veut accomplir durant notre vie.

Et quoi de mieux pour donner une direction à notre vie que de commencer par la fin.

Quand tu sais où tu veux aller, il devient plus facile pour toi de donner une direction à ta vie. C’est l’une des bonnes habitudes et des principes à adopter.

 

Parfois, on peut se laisser emporter par des activités qui deviennent des routines. On rentre dans un mode où on est sur autopilote. On fait beaucoup de choses. On a l’impression d’être occupé mais on n’accomplit pas grand-chose.

Ou peut-être qu’on accomplit des choses mais qui n’ont pas de sens pour nous. Quand tu réfléchis à ce que tu veux accomplir à la fin de ta vie, ça te donne du recul par rapport à ta situation actuelle, tu découvres ce qui te tient à cœur réellement, tu découvres au final ta définition du mot « réussite ».

Je te donne un exemple sur Jamal Lazaar qui raconte ceci :” Quand j’ai fini mon collège, je n’avais aucune idée de ce que je voulais faire plus tard. J’ai suivi les pas de mon grand frère. J’arrive au lycée, un prof m’a conseillé de faire class prépa pour devenir ingénieur. C’est ce que j’ai fait. Je l’ai fait non pas parce que c’est ce que je voulais faire au fond de moi-même, je l’ai fait parce que j’étais bon en maths et c’était un choix qu’on m’avait proposé. J’étais complètement passif dans tous ces choix.

Je ne regrette pas mon choix. Devenir ingénieur m’a ouvert énormément de portes et m’a permis de faire plein de choses dans ma vie. Mais est-ce que c’était vraiment ce que je voulais faire ? je ne pense pas. Très rapidement durant ma carrière d’ingénieur, je me suis rendu compte que je n’étais pas fait pour ce genre de travail. Je pouvais le faire mais je ne m’épanouissais pas dans ce travail.

J’ai donc commencé à chercher à changer. J’ai commencé à me projeter dans le futur et imaginer la personne que je voulais devenir. Stephen Covey nous explique que tout ce qu’on fait dans la vie est créé deux fois. Une fois dans notre esprit et une deuxième fois dans le monde physique.

Personnellement je dirais que c’est trois fois au lieu de deux. D’abord, une pensée nous vient à l’esprit. Donc on est encore dans le monde des pensées. Ensuite, il va falloir qu’on formule cette pensée sous forme de mots pour pouvoir l’expliquer ou la partager avec les autres. Et enfin, dans le monde physique en passant à l’action et en transformant ces mots, ces concepts en réalité physique. Que ce soit un dessin, une entreprise, une maison, etc.”

 

Stephen Covey insiste énormément sur ce point. Il explique que la plupart des  entreprises échouent car elles ne se sont pas assez projetées dans le futur afin de planifier les actions du présent.

La plupart des entrepreneurs ont l’habitude de se lancent sans trop planifier leurs actions. Ils découvrent rapidement que leur étude de marché n’était pas complète ou que leur business plan n’était pas assez solide ou qu’il leur manque assez rapidement des capitaux pour continuer leurs opérations.

Toutes ces choses pourraient être évitées avec plus de planification et en se projetant dans le futur et en définissant clairement ce qu’on cherche à accomplir.

Donc l’imagination est l’une des compétences les plus importantes pour réussir. On se projette dans la futur et on imagine notre vie idéale.

Si on peut comparer notre vie à une entreprise. On a besoin de deux acteurs principaux. On a besoin d’un leader et d’un manager.

Un leader c’est celui qui donne la direction. C’est celui qui prend du recul. Il est là pour prendre de la hauteur par rapport aux activités du quotidien pour donner une direction ou rectifier le tir si besoin.

Le manager est là pour exécuter la vision. Il est là pour transformer la vision en réalité. Il est concentré sur l’optimisation des différentes tâches. Il applique, il met en place.

 

Dans notre vie, on doit jouer les deux rôles. On doit prendre de la hauteur pour voir où est-ce qu’on est et là où on veut aller. Ensuite, prendre le rôle du manager pour exécuter cette vision pour la mettre en place. Donc il y a un temps pour penser, réfléchir et planifier. Mais il y a aussi un temps pour exécuter.

Le problème c’est que la plupart des gens ne font qu’un des deux. Certains ont des supers idées mais ne passent jamais à l’action. D’autres, sont tellement occupés à exécuter qu’ils ne prennent jamais le temps de vérifier s’ils avancent dans la bonne direction ou non.

Ce qui vous permet de donner une bonne direction à votre vie c’est ce que Stephen Covey appelle une « déclaration de mission personnelle ».

Tu te rappelles de l’exercice de visualisation de ton propre enterrement dont je t’ai parlé au début de cet article ? Si aujourd’hui, quand tu fais cet exercice, tu te rends compte que tes actions ne correspondent pas à la personne que tu veux devenir, il n’est pas trop tard pour rectifier le tir.

Stephen Covey nous incite à avoir une déclaration de mission personnelle comme c’est le cas des entreprises. Elles ont des missions clairement écrites. Nos vies doivent aussi avoir des déclarations similaires.

Tu es responsable de ta déclaration. Chacun de nous a des valeurs et des centres d’intérêts différents. Tu dois être clair sur ce qui est important pour toi. Est-ce que c’est ta famille ? Ta carrière ? Ta passion ?  Ta religion? Ou est-ce que c’est tout ça en même temps.

 

Ta déclaration contient tout ce que tu considères comme important. Ce sont des principes selon lesquels tu vas mener ta vie.

Si tu fais de ton mieux pour les respecter, tu avanceras dans la bonne direction.

Je partage avec toi quelques-uns de mes principes :

Je fais toujours passer ma famille en priorité.

Tout ce qui m’arrive est parfait.

Ne prends jamais rien trop au sérieux.

Fais ce qui te semble bon pas ce qui rapporte le plus.

Adopte de bonnes habitudes.

Quand tu es clair sur tes principes, ta vie devient plus simple. Je n’ai pas dit plus facile, j’ai dit plus simple. Ta prise de décision est simple.

À tout moment, tu sais ce qui est important pour toi. Si un jour, tu hésites entre deux alternatives, ta décision sera simple car tu sais celle qui se rapproche le plus de tes principes. Par exemple si plusieurs personnes te contactent un jour pour des partenariats avec des marques dont tu ne partages pas les valeurs, il sera facile pour toi de décliner ces offres.

Donc pour résumer tout ça, commence avec la fin en tête. Projette-toi dans le futur et imagine ta vie idéale. Comment tu veux que les gens se rappellent de toi après ta mort ?

D’ailleurs, ces principes ne viennent pas de Steven Covey. Il le dit au début du livre, son travail consistait à regrouper tous les principes qui l’ont impacté durant sa vie.

 

J’espère que tu as aimé cet article. Si tu veux voir un résumé de livre comme celui-ci inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir dès que ça sera disponible.

N’hésitez pas à laisser un commentaire en dessous ou à me poser des questions. Je suis curieux de savoir ce que vous en pensez.

Si tu as aimé cet article, abonne-toi pour recevoir les derniers articles .

S’abonner par mail

S’abonner sur Facebook

Vous pouvez rejoindre lentement mais surement sur Telegram ici

Inscrivez-vous à la newsletter

Pour ne rater aucune publication

Laisser un commentaire